Votre panier est vide  Votre compte

Pourquoi vacciner et contre quoi ?

LE CORYZA

Le coryza est une maladie respiratoire fréquente et très contagieuse. Parfois mortelle, elle entraîne souvent des problèmes de santé permanents chez le chat affecté. Dans la plupart des cas, elle est due à l'un des virus suivants, seuls ou associés : l'herpès virus félin et le calicivirus félin.

Le coryza se caractérise par des symptômes respiratoires et des écoulements du nez et/ou des yeux.

Les deux agents principaux responsables sont l'Herpèsvirus Félin (FHV) et le Calicivirus Félin (FCV).

Les virus responsables du coryza se propagent très facilement par l'intermédiaire de gouttelettes projetées dans l'air lorsqu'un chat éternue, ainsi que par les écoulements des yeux et du nez. Cette transmission peut être direct par le chat infecté ou indirecte par les vêtements d'un individu ou les endroit qui aurait été approché par un chat infecté.

Parmis les signes observés, notons :

- la fièvre

- la perte d'appétit

- l'absence du jeu

- les écoulements yeux/nez

- ulcères dans la bouche

- l'animal bave

- symptomes respiratoires

 

Traitement :

Il n'existe à ce jour aucun traitement pour guérir le coryza, on peut seulement soulager et éradiquer toute infection bactérienne secondaire.

* les antibiotiques seront utilisés afin d'éviter toute infection bactérienne secondaire

* la réhydratation par perfusion si le chat est déshydraté

* les soins hygièniques des yeux, du nez et de la bouche

* les anti-inflammatoires

* pour les chats qui présentent des lésions buccales, les encourager à se nourrir en leur présentant une alimentation comme la paté humidifiée.

 

Il est impératif d'isoler un chat infecté des autres chats et de prendre toutes les précautions d'hygiène en se désinfectant les mains et en changeant de vêtements lorsque l'on passe d'un chat malade vers un chat sain.

 

La seule précaution valable pour éviter cette infection, reste la vaccination.

 

 

Ci-dessous les dégâts causés par un coryza, l'état des yeux de ces chats nécessitera une énucléation, ils y perdront un oeil ou les deux

 

 
10464218 10203066834225566 7842248091665736735 n 1Dscf6838

LE TYPHUS

 

Le typhus est une maladie virale dû à un "PARVOVIRUS", on l'appelle aussi Panleucopénie Féline. Cette pathologie est fortement contagieuse, il est donc capital de protéger votre chat par la vaccination.

D'où vient la contamination ? le virus resiste 6 jours dans les matières organiques et plusieurs mois dans le milieu extérieur. Il atteint essentiellement les jeunes chatons de moins de 6 mois mais peut également toucher les chats adultes.

La contamination indirecte est tout à fait possible donc même un chat qui ne sort pas de son appartement est susceptible de le réceptionner, nous le véhiculons par nos vêtements et la semelle de nos chaussures.

Les symptômes :

- abattement du chat, il reste couché, est prostré

- une baisse d'appétit, voire une anorexie complète

- de la fièvre (supérieur à 39°)

- une gastro enthérite : vomissement, diarrhée (parfois avec du sang dans les selles)

- résultat d'une analyse sanguine qui démontre une diminution des globules blancs, une baisse du potassium, de l'albumine et du nombre de plaquettes sanguines.

Tous les symptômes ne sont pas forcément présent au début de la maladie.

Il est important de consulter en urgence au moindre doute afin de mettre en place un traitement efficace, le typhus est une maladie grave.

 

TRAITEMENT :

Il est souvent nécessaire d'hospitaliser le chat afin de le réhydrater par perfusion, si l'on constate des troubles digestifs, un traitement contre les vomissements et les diarrhées sont mis en place. Un complément en potassium peut être également administré.

Le pronostic est réservé car le taux de mortalité est très élevé.

 

Il est donc indispensable de vacciner votre chaton vers l'âge de 6 à 8 semaines 

 

 

 

LA LEUCOSE FELINE

 

Souvent confondue avec le "sida du chat" (ou FIV), la leucose féline (ou FelV) est une maladie virale d'une grande gravité due à une infection par un virus leucémogène. Il existe un vaccin contre la leucose ce qui n'est pas le cas pour le "sida du chat".

 

Les chats contractent la leucose par l'intermédiaire de la salive, des urines, du sang...un chat qui grifferait un autre atteint de la leucose pourrait être à son tour atteint par cette maladie.

Une chatte gestante atteinte de la leucose peut tout à fait transmettre le virus par le placenta aux chatons qu'elle porte.

La période d'incubation de la leucose est très variable, certains chats sont porteurs mais ne déclarent la maladie que quelques années plus tard, d'autres sont porteurs sains, ne déclareront jamais la maladie mais la transmettront. Un chat porteur du FeLV est porteur à vie, il est extrêmement rare qu'il puisse éliminer le virus.

 

Les symptômes :

Le FeLV entraîne une une immunodéficience : le système immunitaire devient défaillant, de ce fait, le chat peut contracter de nombreuses pathologies comme la péritonite infectieuse, des abcès, des stomatites et gingivites chroniques, l'hémobartonellose etc.....

La leucose entraîne des anémies, elle peut également à l'originie d'insuffisance rénale chronique, d'avortement pour les femelles et peut favoriser le développer de nombreuses tumeurs cancéreuses. 

 

La leucose féline se diagnostic par une simple prise de sang

 

Traitement :

Malheureusement aucun traitement ne permet d'éliminer le virus. Les traitements qui sont proposés, tel que l'Interferon, permettent une amélioration de la vie du chat et une augmentation de son espérance de vie.

 

Il existe un vaccin pour protéger de la leucose a pratiqué dès les 8 semaines du chaton avec un rappel 4 semaine plus tard, puis une fois par an à la même date, la vaccination pouvant être démarré sur un chat adulte en vérifiant au préalable qu'il n'est pas déjà porteur du FelV

 

 

 

SIDA DU CHAT ou FIV

 

Maladie mortelle, le sida du chat est un virus comparable dans son mode de fonctionnement du VIH (ou sida chez l'homme).

La contamination du sida se fait en grande majorité par la salive dans les cas de morsures, lors de griffures profondes ou par contact sexuel. La transmission de mère à chaton est moins fréquente et se produit plutôt si la mère est au début de l'infection.

La contamination si les chats jouent, se frôlent n'existent pas et il n'est pas prouvé que cela soit possible lors du partage de la nourriture dans le même bol.

La FIV est spécifique aux chats et ne peut donc pas se transmettre à l'homme.

 

Symptômes 

Le sida du chat s'attaque aux défenses immunitaires de l'animal. Un mois après la contamination du chat, on peut observer une période fièvreuse et une fatigue marquée ainsi qu'une augmentation des ganglions. Bien souvent les propriétaires ne s'aperçoivent pas de cette période. Cette phase passé, le chat peut rester très longtemps sans développer aucun symptômes et cela pendant des semaines, des mois voire même des années.

Dans la 3ème phase, lorsque les complications apparaissent, tout un tas de maladie vont profiter de la faille dans le système immunitaire pour se développer. On retrouve donc :

- de la fièvre

- de nombreuses inflammations de type otites, gingivites, stomatites

- augmentation des ganglions

- de diarrhées chroniques

- une insuffisance rénale

- un important amaigrissement

- des infections respiratoires

- des affaiblissements généralisés qui conduiront l'animal vers la mort

Il est donc important de détecter au plus tôt la FIV par un test sanguin qui permettra d'allonger la période symptômatique et de donner plus de confort de vie à l'animal.

Chez les chatons, le test FIV n'est recommandé qu'après l'âge de 6 mois car peut fiable à cause des anti-corps encore présent de la maman qui peuvent fausser le test.

 

Traitement :

 

Apprendre que son chat est porteur du sida est toujours un choc pour son propriétaire sachant que cette maladie est mortelle et incurable, mais il est important d'assurer la longévité de l'animal en allongeant la phase symptômatique et pour ce faire, il faut traiter toutes les maladies opportunistes qui profiteront de la faiblesse immunitaire du chat.

L'interféron alpha est le traitement le plus utilisé. A côté de cela il est important de continuer à vermifuger son chat (au minimum 4 fois par an), tenir à jour sa vaccination "coryza, typhus, chlamydiose et leucose", bien traiter contre les puces et les tiques afin d'éviter le parasitisme et les surinfections, donner une alimentation de bonne qualité et éviter les viandes crus à cause des risques parasitaires et bactériens.

 

Aujourd'hui, il n'existe aucun vaccin en France pour contrer la FIV, pour éviter tout risque le mieux est de stériliser le chat(te) pour éviter tout contact sexuel et bagarre pendant la période des chaleurs. Si vous souhaitez prendre un second chat, il est impératif de faire le test FIV

LA PERITONITE INFECTIEUSE FELINE ou PIF

 

Maladie mortelle, la PIF ou péritonite infectieuse féline est une maladie virale au diagnostic difficile.

La PIF est dûe à un virus de la famille des Coronavirus. Il existe deux formes de coronavirus, la forme entérique ou intestinale (FeCV) plutôt mortelle et la forme péritonite (FePV) responsable de nombreux cas mortels.

La PIF chez le chat est essentiellement provoquée par la mutation d'un coronavirus intestinal dans le corps du chat. Le chat doit d'avoir être contaminé par la forme entérique avant que la mutation en virus de la péritonite ne se produise en lui.

Les deux virus sont difficilement différenciables.

Le coronavirus entérique est fortement présent et contagieux lorsque les chats vivent en communauté.

La PIF touche principalement des chats de 6 mois à 2 ans.

Les chats atteint de leucose féline (FeLV) ou du sida (FIV) a plus de chance de développer la PIF.

Symptômes :

 ...du Coronavirus entérique félin :  le virus sous cette forme est assez bénin, on constate le plus souvent un épisode de diarrhée bégnine. De là, 3 possibilités, * soit une élimination naturelle du virus et tout rentre dans l'ordre,

* soit une persistance de plus de 3 mois et cela devient une source de contamination majeure pour les autres chats,

* soit une mutation en coronavirus à péritonite et donc évolution en PIF

... de la Péritonite infectieuse, PIF sèche ou humide : c'est ici que la situation s'aggrave.

Le temps de l'incubation de la PIF peut aller de 15 jours/3 semaines à  1 an. La PIF peut se manifester sous deux formes différentes,

la PIF sèche et la PIF humide.

La PIF dite "humide" est la forme productrice de liquide créant des épanchements dans l'abdomen et le thorax. Au début le chat perd seulement l'appétit puis apparaît les épanchements abdominale (accumulation de liquide) mais aussi thoracique et péricadique. Ces épanchements entraîenent une gêne respiratoire et aggravent les premiers symptômes en entraînant la mort dans les jours à venir.

La PIF dite "sèche" a une évolution plus lente et donc s'étendre sur quelques mois. Dans la PIF sèche apparaisse des lésions inflammatoires. On notera aussi une perte d'appétit, si il y a des lésions intestinales on fera face à des vomissements, une anorexie et une perte de poids, les lésions peuvent être aussi hépathique (foie), rénale (reins), occulaire (yeux) et aussi nerveuse entraînant des convulsions, des troubles de l'équilibre ou locomoteur, une modification du comportement.

 

TRAITEMENT : cette pathologie étant très complexe, il serait long d'expliquer ce qui est mis en place dans l'un ou l'autre cas. Votre vétérinaire sera à même d'agir en fonction de la situation.

 

A ce jour, des essais clinique et des recherches sont en courspour trouver un vaccin fiable et efficace

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.